Chaudières à condensation

La chaudière à condensation est une chaudière ayant la particularité de tirer profit de la chaleur latente de la vapeur d'eau contenue dans les gaz d'échappement, en condensant ces vapeurs avant de rejeter l'eau sous forme liquide.

 

Ainsi le rendement (rapport de l'énergie fournie au circuit d'eau chaude par la chaudière sur la chaleur émise lors de la combustion) peut théoriquement augmenter de 11 % du PCI pour une chaudière au gaz et de 6 % du PCI d'une chaudière au mazout.

 

Dans une chaudière classique, même à haut rendement, les pertes thermiques de la chaudière se font principalement par les fumées : en premier lieu, par la température des fumées, qui est plus importante que celle de l'air de combustion, et d'autre part par la vapeur d'eau contenue dans ces fumées.

 

L'eau contenue dans les fumées est issue de la réaction chimique de la combustion qui, si la chaudière est bien réglée, ne produit que de la vapeur d'eau et du CO2 si le combustible ne contient que du carbone et de l'hydrogène, et si l'air comburant ne contient pas de polluants participant à la combustion.

 

 


 Réduire la température des gaz évacués à une température inférieure à 70 °C

 Augmenter le rendement global de la chaudière.

 Les modèles actuels atteignent en effet des rendements d'environ 102 à 109 %